• Histoire d'un bout de fil...

    066056064-copie-1

     

    "Le lin ne fleurit que le matin"

     numérisation0001

    Ce petit article, paru dans notre quotidien régional , la Voix du Nord,  m'avait interpellé par son intitulé, comme je ne connaissais que peu de choses sur le lin, je me suis donc rendue à Nieppe, près d'Armentières. Après un accueil très chaleureux par Madame Dalle, j'eus droit à une visite guidée fort intéressante.

     

    Un peu d'histoire : le lin est la plus ancienne des plantes utilitaires. Il est originaire du Moyen-Orient (Egypte, Perse). En Egypte, les premières traces de son utilisation remontent à 8000 ans avant J-C. On en retrouve trace en France depuis plusieurs millénaires sous forme de fragments de toile.

    Pline l'Ancien a consacré un volume de son Histoire naturelle à cette plante qui fournit des fils d'une "blancheur et d'une finesse remarquables...". Les voiles de la flotte d'Alexandre Le Grand sont fabriquées avec cette fibre ; "les Gaules toutes entières tissent des voiles".

    Au XIIIème siècle, c'est en France que Jean-Baptiste de Cambrai tisse les premières toiles fines de lin appelées "les Batistes".

    Jusqu'au XVIIIème siècle, les techniques de culture, de filage et de tissage du lin ont peu évolué. C'est cependant à cette époque que le lin tissé avec du crin, donne naissance à la "crinoline"!!

    Au début du XIXème siècle, deux grandes inventions vont tenter de garder au lin sa prééminence :

    Joseph-Marie Jacquard invente la mecanique du métier à tisser qui porte son nom,

    Philippe de Girard invente la première machine à filer le lin.

     

    Avec ses fleurs bleues, le lin égaye les paysages du Nord, mais cette plante n'est pas seulement jolie, elle est utilisée dans de nombreux secteurs...Je ne traiterai ici que l'aspect textile.

     

    072.JPG

    Du champ au tissu : il faut compter environ 10 semaines à la plante pour fleurir ; la floraison intervient au cours du mois de juin (en avance d'un mois cette année), la plante atteint alors une hauteur d'environ 80cm (beaucoup moins cette année à cause de la sécheresse).

    Environ 30 jours après le début de la floraison, le lin est mûr.

     

    Commencent alors une succession d'étapes pour transformer le lin en tissu.

    Le lin doit être arraché et non coupé pour conserver la longueur des fibres.

    Le lin arraché est laissé sur le sol, à plat afin que le rouissage s'opère. Il faut pour cela des conditions d'humidité favorables afin que des micro-organismes puissent attaquer les"ciments" (nom scientifique : pectines) qui retiennent les fibres sur la tige. Il est nécessaire de retourner régulièrement le lin pour obtenir un rouissage homogène.

    Réalisé autrefois en rivière (la lys était très réputée), le rouissage à l'eau s'effectue dans des cuves, mais il est en régression, on lui préfère le rouissage sur terre.

    070

    De droite à gauche  : échantillons de lin mûr, puis ayant subi le rouissage.

     Le teillage est la seconde étape de traitement du lin ; à partie de la paille rouie, on extrait la fibre de lin brute, partie noble de la tige. Pour cela on procède à un broyage puis à un battage de la paille. Le lin ainsi teillé, constitué de fibres longues, représente environ 20% du poids de paille initial.

    A ce stade de transformation, le lin teillé doit être peigné, étalé de nombreuses fois jusqu'à obtention d'une mèche (ruban de fibres légèrement tordu). Cette mèche sera trempée dans de l'eau à 70 degrès pour ramollir les gommes naturelles, faire glisser les fibres élémentaires les unes sur les autres et obtenir ainsi un fil très fin et homogène, c'est le principe de la filature au mouillé. La filature au sec est employée pour la fabrication de fils de qualité ordinaire.

    071

     

    048

     De la fibre au tissu : le tissage consiste à entrecroiser un à un les fils disposés en long (la chaîne) avec les fils disposés en travers (la trame).

    Des métiers à tisser automatiques permettent la création de tissus de plus en plus élaborés, en pur lin ou mélangé avec d'autres fibres...

     

     

    068

    067-copie-1

    064 bis

    Le principal débouché du tissage est la confection, le linge de maison et les tissus techniques.

     


    001.JPG

    « Ail d'ornementPARIS!! »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Juin 2011 à 09:47
    Joseph Guégan

    Merci beaucoup pour cet article clair et fort intéressant.
    Bonne journée

    2
    Vendredi 3 Juin 2011 à 09:50
    Paul

    Merci pour ces photos et pour la leçon! 

    très bonne journée

    Codialement

    paul

    3
    Vendredi 3 Juin 2011 à 10:01
    Bruno

    Bonjour Nicole Excellent reportage sur le lin j'apprécie la 1ére photo (coté nature) un magnifique vert avec ces petites fleurs blanches. Amitiés, Bruno

    4
    Vendredi 3 Juin 2011 à 10:10
    Marine D

    J'aime beaucoup le lin, en fleur comme en tissus, j'apprends qu'elle ne fleurit que le matin, cette si petite fleur fine et bleue, on en fait plein d'usages... Ton article est très instructif, Nicole !

    5
    Vendredi 3 Juin 2011 à 10:50
    Glycine blanche

    Merci pour ce bel article intéressant. Je trouve les fleurs de lin magnifiques. Bonne journée.

    6
    Vendredi 3 Juin 2011 à 20:50
    nature-culture-peint

    Je pense que j'ai donné trop de détails!! J'aurais dû m'attarder davantage sur le côté nature.

    Bonne soirée.

    7
    Vendredi 3 Juin 2011 à 20:52
    nature-culture-peint

    L'usine que j'ai visitée est plutôt spécialisée dans la déco, de très jolies choses sont réalisées (la denière photo par exemple est un collier!!)

    Bonne soirée.

    Bises.

    8
    Vendredi 3 Juin 2011 à 20:54
    nature-culture-peint

    J'aurais m'attarder davantage sur le côté nature!!

    Bonne soirée.

    Amitiés lilloises...

    9
    Vendredi 3 Juin 2011 à 20:58
    nature-culture-peint

    J'espère ne pas t'avoir trop ennuyé avec les commentaires trop longs (déformation professionnelle!!)

    Bonne soirée.

    Amicalement.

    10
    Vendredi 3 Juin 2011 à 21:03
    nature-culture-peint

    J'ai peut-être donné trop de détails... A postériori, je me dis que j'aurais plutôt dû m'attarder sur le côté "nature".

    11
    Dimanche 5 Juin 2011 à 22:35
    les passions de moun

    Merci pour ce magnifique reportage très complet  sur le lin

    Quand j'étais petite ,j'allais chez mes grands parents en vacances en Normandie et à l'époque il y avait beaucoup de champs de lin ,et j'ai même participé à l'arrachage qui se faisait à la main.il régnait une superbe ambiance ,je m'en souviens comme si c'était hier

    Je trouvais magnifiques ces champs qui ondulaient au moindre coup de vent.

    Passe une très bonne soirée Nicole

    bisous

     

    12
    Lundi 6 Juin 2011 à 20:42
    nature-culture-peint

    L'entreprise que j'ai visitée s'approvisionne partiellement en lin en Normandie... Moi aussi j'aime beaucoup les champs de lin dont le bleu délicat des fleurs (en avance cette année) contraste avec le jaune des fleurs de colza.

    Excellente soirée Moune.

    Bises.

    13
    Dimanche 19 Juin 2011 à 08:45
    jeanne-marie

    Très intéressant ton article. En Anjou, on cultive encore le chanve. Autrefois on tissait le chanvre à Beaufort en Vallée. Bonne journée

    http://ecoleduchateau49250.over-blog.com/

    14
    Dimanche 19 Juin 2011 à 22:16
    nature-culture-peint

    J'ai regardé ton site, que de jolies fleurs!! C'est dans ton jardin que tu as toutes ces  

    merveilles ?? Quant  au site de l'école, j'ai beaucoup apprécié l'article sur le travail du chanvre. 

    Bonne fin de soirée.

    15
    Dimanche 19 Juin 2011 à 23:12
    jeanne-marie

    Toutes les fleurs sont dans mon jardin. En ce moment, il manque d'eau, pas de pluie, seulement quelques gouttes de temps en temps, et beaucoup de vent. J'ai aussi du lin bleu ! Bonne semaine

    16
    Lundi 20 Juin 2011 à 21:04
    nature-culture-peint

    Ton jardin doit être vraiment très joli!! Chez nous il a bien plu, la végétation redémarre, l'herbe des prairies reverdit (tant mieux pour les vaches!!).

    Bonne soirée et bonne semaine.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :